Rénovation du stade Tondreau à Mons: le dossier traîne

tondreau1Depuis 10 ans, la Région wallonne est intervenue lors des différents travaux qui y ont eu lieu, pour un montant total conséquent de 5 815 330 euros (dont 2,18 millions pour la construction de la tribune 1 en 2005 et 1,8 million pour la tribune 2 en 2009).

Se pose aujourd’hui la question des tribunes 3 et 4. La tribune 3, dénommée « tribune latérale droite » est constituée de gradins « debout », mais ne répond plus aux réglementations en matière de sécurité puisqu’il n’y a pas de compartimentages étanche ; pas d’accès avec circulations indépendantes par compartiment ; un mauvais positionnement des escaliers d’évacuation ; les gardecorps n’ont pas la hauteur réglementaire, et il n’y a pas non plus de sanitaires publics. La tribune 4 ne correspond pas non plus aux normes en vigueur. Une mise en conformité pour les tribunes 3 et 4 entraînerait des coûts importants ; c’est pourquoi la régie communale Mons-Capitale envisage plutôt la démolition et la reconstruction de nouvelles tribunes. Ainsi, la tribune 3 comporterait à l’avenir 2 687 places, plus buvette, salle de musculation, sanitaires, extension du restaurant ; et la tribune 4 comprendrait 8 212 places, avec un restaurant, cuisine, réserve, fan-shop, des loges VIP, blocs sanitaires, etc.

L’estimation des investissements projetés, sur base d’un avant-projet, s’élève globalement à 14 947 055 euros hors TVA, soit 5 499 475 euros pour la tribune T3 et 9 447 580 euros pour la tribune T4. Pour rappel, Infrasports ne peut légalement dépasser 60% de subsides pour un projet de ce type. La régie communale autonome sait donc qu’elle devra trouver de 40 % à 50% du montant total afin de financer la partie non-subsidiée du projet.

En juillet 2012, un avant-projet est déposé auprès de l’administration wallonne. Or, depuis octobre 2012, la Ville de Mons évoque à plusieurs reprises dans la presse la lenteur des démarches, jusqu’à évoquer la disparition du dossier au cabinet du Ministre Antoine.

Or, comme l’a affirmé ce dernier le lundi 14 janvier au Parlement wallon, le dossier est bel et bien parvenu à l’administration. Toutefois, celui-ci n’était complet est et un nombre significatif de pièces manquent à l’appel : le rapport sur la non-conformité par rapport à la commission d’homologation de l’Union belge, le rapport des services régionaux d’incendie, la lettre de motivation détaillant l’investissement des quinze millions et la chronologie des investissements, mais aussi et surtout, le permis de bâtir !

Cela fait des mois que l’on accuse, à tort, l’administration wallonne… De qui se moque-t-on ? La Ville, connaissant le montant à débourser pour les travaux, ne fait-elle pas trainer le dossier, à l’instar d’autres, afin de ne pas avoir à prendre position? Quelles sont ses réelles intentions pour notre club de foot de D1?

Publicités

A propos Savine Moucheron

Fille et petite-fille de Montois, je suis ce qu'on appelle une « Montois cayaux ». Ma famille est investie de longue date dans le folklore montois et se transmet de génération en génération ce goût de la tradition. Il y a 12 ans, dans la continuité de mes engagements dans le monde associatif depuis toute petite, je me suis lancé un défi: la politique! Lors des élections de 2006, vous m’avez élue Conseillère Communale et je suis devenue chef de groupe du cdH montois. Bien que dans l’opposition, ce siège m'offre la possibilité d'intervenir concrètement en faveur de l'amélioration de la qualité de vie des Montois même si nous ne sommes pas toujours entendus ! Il me permet ainsi de jouer les garde-fous par rapport aux desseins d'une majorité dont nous avons souvent mis en avant la démesure et l'inadéquation. Il me permet également de devenir le porte-parole de citoyens désappointés par la politique locale en matière de culture, de propreté, d'emploi, de logement, d'éducation ou de mobilité. Depuis décembre dernier je suis devenue Députée Wallonne. Cette fonction m’offre un levier supplémentaire pour relayer et défendre les priorités que nous partageons. Maman de trois enfants, j'ai aussi choisi de m'investir au cdH parce que que mon parti a réellement mis le doigt sur le véritable enjeu de notre société : vous et moi, en tant qu'individus ! Le cdH est en avance sur son temps et a définitivement laissé derrière lui les vieux combats. Au cdH, chacun a sa place: une maman, un indépendant, un allocataire social, un PDG, un enseignant, un fonctionnaire, un immigré, un enfant,... Le projet de l'humanisme démocratique est généreux et responsable ! Ses deux piliers fondateurs sont mes valeurs: Solidarité et Responsabilité.
Cet article, publié dans Actu, Conseillère, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s