Le RAEC Mons relégué en deuxième division pour non-conformité de son stade?

RAEC MonsLe Royal Albert Elisabeth Club a été informé hier de la commission des licences de l’Union belge qu’il n’obtiendrait pas sa licence pro si des travaux n’étaient pas réalisés au sein du stade du Tondreau d’ici le 11 mars.

Suite à cette actualité, j’ai interpellé le Ministre des Sports, André Antoine en séance plénière du Parlement wallon ce mercredi 20 février.

Monsieur le Ministre, cela concerne le nombre de places, puisque le stade Tondreau compte aujourd’hui 6 000 places tandis que le nombre minimum pour pouvoir obtenir la licence est de 8 000.

Je sais que, si la décision est appliquée – c’est ce qui est annoncé – le club sera rétrogradé administrativement et sera donc relayé en division 2 de façon administrative alors qu’il a mérité, sur le terrain, de rester au sein de la D1.

Évidemment, vous vous doutez de l’émotion et de l’émoi des supporters, des dirigeants et des joueurs suite à cette annonce. La ville devrait réaliser quelques travaux sur la tribune 3 qui a été fermée à cause de l’hiver, suite au dégel, et cætera, donc une tribune qui n’est déjà plus en excellent état.

Je sais que vous êtes attentif à ce dossier, que vous l’avez toujours été. Vous répondiez d’ailleurs à deux de mes collègues ici en janvier qui vous interpellaient sur la question, en disant que vous seriez particulièrement attentif. C’est un dossier complet vous arrivait en provenance de l’administration communale montoise.

Monsieur le Ministre, j’aurais voulu savoir si ce dossier est arrivé, s’il a évolué depuis le mois de janvier. Vous est-il arrivé complet ? La Wallonie a-t-elle toujours la disponibilité d’intervenir à hauteur des 60 % dans le montage du financement de ce projet ? Si ce dossier n’est pas arrivé chez vous, que manque-t-il encore comme pièce pour que le dossier soit complet et puisse enfin être analysé ?

Si jamais vous l’aviez reçu, j’aurais voulu aussi savoir s’il était en cours d’analyse et éventuellement dans quel délai vous auriez éventuellement pu statuer, j’espère positivement.

M. Antoine, Ministre du Budget, des Finances, de l’Emploi, de la Formation et des Sports. – Monsieur le Président, chers collègues du gouvernement et du parlement, très clairement, il n’y a aucun doute quant au soutien du gouvernement et de celui de la Fédération Wallonie-Bruxelles, de soutenir le football, et singulièrement le football francophone et wallon, surtout lorsqu’il s’agit d’un club méritant qui, indiscutablement, sur le terrain et dans les efforts de formation qu’il déploie, mérite pleinement sa place en division 1.

J’ai pris connaissance, comme vous, des menaces qui planaient sur le club. J’ai bien sûr immédiatement pris contact avec l’Union royale belge de football qui m’a confirmé, avec la plus grande des intransigeances, que le 11 mars, à l’instar de tous les clubs sollicitant la licence de division 1, Mons devra démontrer, pour le 11 mars, qu’il est en règle et qu’il est en capacité d’accueillir 8 000 places. Faute de quoi, le 20 mars, la commission, qui est d’ailleurs composée notamment de magistrats, constatera que le club n’est plus en situation d’obtenir sa licence. Alors, ce sera bien sûr la rétrogradation en division 2.

Que pouvons-nous faire et que voulons-nous faire ? Nous n’aurons pas le choix. Si, au 11 mars, les travaux n’ont pas été effectués – et on comprend bien que ce ne sera pas le cas, même si l’Union belge précise qu’à différentes reprises, elle avait mis le club en demeure auparavant de réaliser un certain nombre de travaux – le club, s’il veut une chance de garder son matricule, sa licence en division 1, devra alors faire deux choses : migrer dans un autre stade qui, lui, est capable d’accueillir de tels matchs – c’est-à-dire Charleroi ou

Mouscron pour donner des exemples bien connus – et, dans le même temps, introduire un dossier qui démontre que la ville va procéder aux travaux nécessaires. Il est clair que la Région wallonne et son service Infrasports se mettent d’emblée à la disposition du club et de la ville pour faciliter l’aboutissement de ce dossier et donc de son financement.

Cela nécessitera bien sûr une délibération puisque nous n’avons pas, dans notre budget, à proprement parler de crédits de grande infrastructure, c’est-à-dire dépassant 1,5 millions d’euros d’intervention, mais je le soumettrai au gouvernement parce qu’il s’agit ni plus ni moins de sauver un grand club, pour lequel, je me plais à le souligner, sur les dix dernières années, Infrasports a déjà engagé 5,8 millions d’euros. Votre serviteur, à lui seul, au nom de la Fédération Wallonie-Bruxelles, a versé 300 000 euros pour le financement des jeunes de ce club.

Nous utiliserons, si la ville m’en fait la confirmation, la clause de sauvegarde et d’urgence, permettant de commencer au plus vite les travaux. Je voudrais au passage, puisque je vais rencontrer le bourgmestre faisant fonction, Nicolas Martin, dans les prochaines heures, attirer son attention sur une approche plus régionale d’une nouvelle installation. Dois-je vous rappeler qu’il y a d’autres clubs qui, aujourd’hui militent en division 2 et qui pourraient parfaitement être en division 1 dans les mêmes conditions que celles que connaît aujourd’hui le club de Mons ?

Vous comprendrez donc, Monsieur le Président, qu’avec passion, mais surtout raison, je veux réaffirmer notre plein soutien, pour autant bien sûr que le dossier soit complet, ce qui ne l’est pas encore aujourd’hui, pour le faire aboutir dans les meilleurs délais.

Mme Moucheron (cdH). – Merci, Monsieur le Ministre. Je voulais entendre de votre propre voix le soutien parce que, parfois, on se pose des questions par rapport à certaines déclarations qui sous-tendent que les dossiers sont complets, mais ne sont pas arrivés, sont perdus ou ce genre de chose.

Aujourd’hui, j’ai la confirmation que vous avez marqué votre soutien au club de foot de la Ville de Mons. Je regrette que les membres du collège montois qui font aussi partie de notre assemblée n’étaient pas là pour entendre votre réplique, mais je vous remercie en tout cas pour votre confirmation, votre affirmation et votre soutien.

Advertisements

A propos Savine Moucheron

Fille et petite-fille de Montois, je suis ce qu'on appelle une « Montois cayaux ». Ma famille est investie de longue date dans le folklore montois et se transmet de génération en génération ce goût de la tradition. Il y a 12 ans, dans la continuité de mes engagements dans le monde associatif depuis toute petite, je me suis lancé un défi: la politique! Lors des élections de 2006, vous m’avez élue Conseillère Communale et je suis devenue chef de groupe du cdH montois. Bien que dans l’opposition, ce siège m'offre la possibilité d'intervenir concrètement en faveur de l'amélioration de la qualité de vie des Montois même si nous ne sommes pas toujours entendus ! Il me permet ainsi de jouer les garde-fous par rapport aux desseins d'une majorité dont nous avons souvent mis en avant la démesure et l'inadéquation. Il me permet également de devenir le porte-parole de citoyens désappointés par la politique locale en matière de culture, de propreté, d'emploi, de logement, d'éducation ou de mobilité. Depuis décembre dernier je suis devenue Députée Wallonne. Cette fonction m’offre un levier supplémentaire pour relayer et défendre les priorités que nous partageons. Maman de trois enfants, j'ai aussi choisi de m'investir au cdH parce que que mon parti a réellement mis le doigt sur le véritable enjeu de notre société : vous et moi, en tant qu'individus ! Le cdH est en avance sur son temps et a définitivement laissé derrière lui les vieux combats. Au cdH, chacun a sa place: une maman, un indépendant, un allocataire social, un PDG, un enseignant, un fonctionnaire, un immigré, un enfant,... Le projet de l'humanisme démocratique est généreux et responsable ! Ses deux piliers fondateurs sont mes valeurs: Solidarité et Responsabilité.
Cet article, publié dans Actu, Députée, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s