La réaffectation des anciens hôtels de ville

MCLors du dernier Conseil Communal, le 13 mai dernier, j’ai questionné le Bourgmestre et le Collège sur la réaffectation des anciennes maisons communales:

Monsieur le Bourgmestre,

Mesdames et Messieurs les Echevins,

Chers Collègues,

Je souhaiterais aborder avec vous la réaffectation des anciennes maisons communales

Certaines ont été bien entretenues et se sont vu offrir une seconde vie. C’est le cas à Cuesmes ou à Havré, ou des permanences de l’état civil et du service population ont lieu. A Nimy, la salle peut être louée, et des activités diverses sont organisées. Celle de Spiennes est également en bon état, et peut faire office de salle des fêtes.

En revanche, d’autres anciens hôtels de ville sont laissés à l’abandon et se retrouvent aujourd’hui dans un état pitoyable. C’est le cas à Ghlin, où la police a quitté les lieux, le bâtiment étant laissé à l’abandon. Celui d’Harveng est également dans un état déplorable.

Dès lors, qu’en est-il de la réaffectation des bâtiments en mauvais état ? Quelles sont les intentions de la Ville ? Pourquoi ne pas les rénover et en faire des salles et des lieux d’activité, comme les exemples que je viens de citer ? Et si leur état est jugé trop déplorable, la Ville envisagerait-elle de vendre ces bâtiments plutôt que de les laisser en ruines ? Je vous remercie d’avance pour vos réponses.

Voici la réponse que le Collège m’a adressée:

Comme vous l’évoquez à juste titre, plusieurs anciennes Maisons communales ont retrouvé une seconde vie.

Effectivement, les locaux de Cuesmes, Havré, Nimy et Spiennes accueillent d’autres activités ou services. La Maison communale de Jemappes a également été récemment rénovée et celle de Spiennes sera même agrandie tout prochainement pour en faire un CALVA.

Nous sommes bien évidemment sensibilisés au devenir de nos bâtiments, et plusieurs cas de figure sont envisagés.

Comme vous l’avez certainement déjà remarqué lors de nos Conseils précédents, l’objectif de la Ville est de vendre certains biens communaux souvent énergivores afin de financer l’achat de la Caserne de Ghlin.

Pour d’autres bâtiments, c’est la déconstruction qui est privilégiée.

A Ghlin, le bâtiment est en fin de vie : la police a déjà été relogée et actuellement, le CPAS recherche activement des locaux pour héberger les services qui s’y trouvent encore.

L’objectif sera de déconstruire le bâtiment afin d’y réaliser une opération immobilière qui permettra l’embellissement du quartier.

Une opération immobilière est à l’étude pour les Maisons communales d’Harveng et Mesvin.

Dans d’autres cas, lorsque l’immeuble a une valeur plus symbolique pour les habitants, le Collège a décidé de garder le bien, ce fut le cas pour Jemappes et ce sera le cas pour la Maison communale de Flénu puisqu’un budget est prévu en 2013 pour sa rénovation.

Nous réfléchissons également sur des aménagements à prévoir à Obourg : après une visite des bâtiments, nous avons constaté qu’ils n’étaient plus aux normes. Ils seront rénovés en profondeur et mis à disposition d’associations.

Malheureusement, toutes ces opérations ont un coût qui peut parfois, et même souvent, être très important ! Ces opérations devront donc être étalées dans le temps en fonction des possibilités financières de la Régie foncière.

Soyez assurée que tout sera mis en œuvre pour continuer de préserver notre patrimoine, tout en ménageant les finances de la Régie foncière.

Publicités

A propos Savine Moucheron

Fille et petite-fille de Montois, je suis ce qu'on appelle une « Montois cayaux ». Ma famille est investie de longue date dans le folklore montois et se transmet de génération en génération ce goût de la tradition. Il y a 12 ans, dans la continuité de mes engagements dans le monde associatif depuis toute petite, je me suis lancé un défi: la politique! Lors des élections de 2006, vous m’avez élue Conseillère Communale et je suis devenue chef de groupe du cdH montois. Bien que dans l’opposition, ce siège m'offre la possibilité d'intervenir concrètement en faveur de l'amélioration de la qualité de vie des Montois même si nous ne sommes pas toujours entendus ! Il me permet ainsi de jouer les garde-fous par rapport aux desseins d'une majorité dont nous avons souvent mis en avant la démesure et l'inadéquation. Il me permet également de devenir le porte-parole de citoyens désappointés par la politique locale en matière de culture, de propreté, d'emploi, de logement, d'éducation ou de mobilité. Depuis décembre dernier je suis devenue Députée Wallonne. Cette fonction m’offre un levier supplémentaire pour relayer et défendre les priorités que nous partageons. Maman de trois enfants, j'ai aussi choisi de m'investir au cdH parce que que mon parti a réellement mis le doigt sur le véritable enjeu de notre société : vous et moi, en tant qu'individus ! Le cdH est en avance sur son temps et a définitivement laissé derrière lui les vieux combats. Au cdH, chacun a sa place: une maman, un indépendant, un allocataire social, un PDG, un enseignant, un fonctionnaire, un immigré, un enfant,... Le projet de l'humanisme démocratique est généreux et responsable ! Ses deux piliers fondateurs sont mes valeurs: Solidarité et Responsabilité.
Cet article a été publié dans Conseillère. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s