Accompagnement des mouvements de jeunesse dans la recherche de tentes

campAprès avoir interrogé la Ministre de la Culture, responsable du centre de prêt de Naninne, j’ai interpellé la Ministre de la Jeunesse le 17 juin dernier au sujet de l’accompagnement des mouvements de jeunesse dans la recherche de tentes.

Notre groupe est particulièrement attentif aux moyens mis en œuvre pour accompagner les mouvements de jeunesse dans l’organisation des activités dont profitent de nombreux jeunes de notre Fédération Wallonie-Bruxelles. Parmi ceux-ci, l’offre de matériel de camping est particulièrement cruciale pour les camps d’été qui approchent à grands pas.

À ce titre, j’ai interrogé la ministre Laanan, responsable du centre de prêt de Naninne, qui a pu nous rassurer sur la bonne collaboration entre le centre, ses collaborateurs et les mouvements de jeunesse.

Malgré quelques retards sur les objectifs du plan décennal visant à résorber le manque de tentes, les efforts engagés semblent aller dans la bonne direction. La ministre Laanan nous a informés que sur 3.230 demandes de prêts de tentes de camping, 2.434 seront rencontrées par le centre de Naninne, soit un indice de satisfaction de 75 pour cent. Pour les 25 pour cent restants, vous avez signé une convention avec la Défense qui est d’application jusqu’en 2015, afin de mettre à la disposition des mouvements de jeunesse du matériel de camping militaire.

Mais qu’advient-il des groupes qui n’auraient pas trouvé satisfaction ni auprès du centre de Naninne ni auprès de la Défense ? Combien de groupes se sont retrouvés dans cette situation l’année passée ? Un accompagnement est-il prévu pour que ces groupes trouvent les tentes dont ils ont besoin pour organiser leurs camps ?

Mme Évelyne Huytebroeck, ministre de la Jeunesse. – Ce problème se pose chaque année avant les camps. En analysant les demandes reçues en 2012 par le responsable qui, dans le cadre de la convention avec la Défense, centralise l’ensemble des besoins pour les cinq fédérations de mouvements de jeunesse, nous constatons que 177 groupes ont introduit une demande de prêt de tentes à Nannine qui n’a pas pu être honorée. Pour cette même période, les demandes adressées à la Défense émanent de 156 groupes et plus de deux tiers d’entre eux ont pu bénéficier d’un soutien total ou partiel pour la réalisation de leur projet de camp. La différence entre le nombre de refus de la part de Naninne (177) et le nombre de demandes envoyées à la Défense (156) s’explique par le fait que certains groupes ont trouvé d’autres solutions ou ont annulé leur demande. Seule une minorité de groupes ont dû renoncer à leurs projets.

Si le travail de qualité du centre de prêt de Nannine vise à augmenter et à renouveler ses stocks, le travail des fédérations des mouvements de jeunesse et les collaborations avec la Défense ont permis, pour la période d’été 2012, de trouver des solutions satisfaisantes pour 89 pour cent des demandes. Nous constatons que le taux de réponses favorables s’élève à 95 pour cent pour l’ensemble de l’année, ce qui témoigne de l’importance des demandes de prêts adressées à Nannine.

Les groupes locaux des mouvements de jeunesse font preuve de souplesse et d’une grande solidarité. Ils ajustent leurs demandes afin de permettre à un plus grand nombre de groupes de bénéficier des dispositifs de prêts. Certains groupes ont trouvé des solutions permettant d’organiser leurs camps, en favorisant les collaborations et les échanges entre groupes lors des transitions entre deux périodes de camp, en bénéficiant de réductions sur l’achat de tentes par l’intermédiaire de l’armée ou en bénéficiant du soutien de leur fédération pour favoriser les contacts entre les groupes locaux et certains fabricants de tentes. Enfin, en collaboration avec mon collègue Jean-Marc Nollet en charge de la politique des centres de vacances, je suis à la recherche d’une solution pour que ce dossier qui nous tient à coeur aboutisse à un meilleur taux d’efficacité et de satisfaction. C’est ainsi que nous examinons certaines pistes qui, je l’espère, seront intéressantes.

Mme Savine Moucheron. –En effet, madame la ministre, l’objectif commun est de répondre à l’ensemble des demandes. J’entends que vous réfléchissez à des alternatives. Comme vous ne les détaillez pas, je suppose que vous ne souhaitez pas encore les dévoiler, mais j’aimerais les connaître dès que possible. D’ici là, soyez assurée de l’attention que je porte à ce dossier.

Publicités

A propos Savine Moucheron

Fille et petite-fille de Montois, je suis ce qu'on appelle une « Montois cayaux ». Ma famille est investie de longue date dans le folklore montois et se transmet de génération en génération ce goût de la tradition. Il y a 12 ans, dans la continuité de mes engagements dans le monde associatif depuis toute petite, je me suis lancé un défi: la politique! Lors des élections de 2006, vous m’avez élue Conseillère Communale et je suis devenue chef de groupe du cdH montois. Bien que dans l’opposition, ce siège m'offre la possibilité d'intervenir concrètement en faveur de l'amélioration de la qualité de vie des Montois même si nous ne sommes pas toujours entendus ! Il me permet ainsi de jouer les garde-fous par rapport aux desseins d'une majorité dont nous avons souvent mis en avant la démesure et l'inadéquation. Il me permet également de devenir le porte-parole de citoyens désappointés par la politique locale en matière de culture, de propreté, d'emploi, de logement, d'éducation ou de mobilité. Depuis décembre dernier je suis devenue Députée Wallonne. Cette fonction m’offre un levier supplémentaire pour relayer et défendre les priorités que nous partageons. Maman de trois enfants, j'ai aussi choisi de m'investir au cdH parce que que mon parti a réellement mis le doigt sur le véritable enjeu de notre société : vous et moi, en tant qu'individus ! Le cdH est en avance sur son temps et a définitivement laissé derrière lui les vieux combats. Au cdH, chacun a sa place: une maman, un indépendant, un allocataire social, un PDG, un enseignant, un fonctionnaire, un immigré, un enfant,... Le projet de l'humanisme démocratique est généreux et responsable ! Ses deux piliers fondateurs sont mes valeurs: Solidarité et Responsabilité.
Cet article, publié dans Députée, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s