Un an après… le bilan?

MonsCe matin, j’ai présenté à la presse montoise le bilan du nouveau Collège communal. Un an après… qu’en est-il?

Un an après… la mobilité ?

En 2006 déjà, voilà exactement ce que nous promettait le chef de groupe du MR pour 2012  : « Pour la mobilité, les travaux de la gare sont pratiquement terminés, la liaison entre le Centre-Ville montois et les Grands Prés est aujourd’hui effective. Un parking de 800 places supplémentaires a permis de désengorger les abords de la gare et une partie du Centre-Ville. Il est question d’une première ligne de tramways qui desservira prochainement Jemappes, les Grands Prés, le tour des boulevards et les deux parkings de dissuasion… »

Aujourd’hui, nous en sommes loin…

Pour le cdH, le problème de mobilité en Centre-Ville s’est maintenant déplacé aux axes d’accès à la Ville. Il suffit de voir la chaussée du Roeulx, l’Avenue de la Joyeuse Entrée ou encore l’accès aux centres commerciaux de Jemappes, même en dehors des heures de pointe. Nous sommes loin des promesses de la majorité déjà exprimées en 2006…

Selon le cdH montois, les problèmes de mobilité vont de pair avec les difficultés économiques que connaissent les commerçants du centre-ville. La rue de NImy refaite par deux fois, les travaux en longueur à la rue des Capucins, rue des Fripiers, rue des Clercs, rue Notre-Dame… tuent le centre-ville à petit feu. Le nombre de cellules vides augmente sans cesse ; on en recense à présent près de 80.

Le cdH montois réclame encore et toujours :

le développement d’un réel plan global de mobilité qui tient compte du public scolaire et des usagers faibles, afin d’améliorer la qualité de vie des Montois.

augmenter la capacité des places de parking autour de la future gare de Mons

la gratuité des parkings en centre-ville avec utilisation du disque afin d’éviter les voitures ventouse en centre-ville

maintenir et développer le commerce de proximité

Avec sa politique de mobilité, en plus de faire le choix systématique de développer des centres commerciaux à tous les abords de la ville, le cdH se demande si la majorité PS-MR ne souhaite pas faire du Centre-Ville de Mons un décor de cinéma, entièrement rénové, mais complètement statique et sans vie !

Un an après… la propreté ?

« Nous pouvons le dire, sans détour, Mons est aujourd’hui une Ville propre. » Voilà ce que déclarait la majorité PS-MR dans son bilan de 2006.

Mons, une ville propre ? Décembre 2013, nous sommes loin de ce qui a été annoncé en 2006. Pourtant le budget qui y est consacré est de 14 millions d’euros, c’est énorme !

Pour le cdH, une bonne gestion des déchets améliore la qualité de vie, il est inadmissible que la gestion des déchets ne soit pas optimale avec un budget comme celui-là.

Bien plus qu’améliorer le ramassage, comme la majorité le signale dans sa déclaration pour 2012-2018, le cdH est convaincu qu’il faut

lutter davantage contre les incivilités (tolérance zéro)

revoir l’organisation des parcs à conteneurs au niveau de l’aménagement des conteneurs afin que le citoyen puisse y déposer ses déchets sans problème et surtout que les horaires d’ouverture soient respectés et adaptés

placer des cendriers et des poubelles dans lieux de passage

installer des toilettes publiques

De plus, le cdH sera attentif à la nouvelle organisation du ramassage des déchets d’HYGEA via les poubelles à puce dans les communes pilotes et souhaite que la Ville de Mons planifie dès aujourd’hui ce changement d’organisation afin de préparer le citoyen à ce nouveau système.

Un an après… la sécurité ?

Depuis treize ans, le concept de « prévention » en renforçant la police de proximité est utilisé régulièrement par la majorité et plus spécialement le Bourgmestre. Oui, à l’époque, quand le Bourgmestre en titre était Bourgmestre à temps plein, il y a eu des améliorations, mais la situation s’est dégradée. Aujourd’hui, les commissariats de quartier ont été recentrés sur certaines communes et les agents de quartier croulent sous le travail administratif.

Le cdH demande que la prévention passe

par la présence d’un « Point P » (point police) avec une présence dans toutes les entités afin que le lien soit recréé entre l’agent de quartier et le citoyen

par le renforcement accru des effectifs et davantage de présence sur le terrain y compris à l’extra-muros.

A l’aube d’événements de grandes envergures à Mons, il ne faudrait pas devoir déforcer les effectifs dans les communes pour assurer la sécurité uniquement dans le Centre-Ville.

Un an après… la culture ?

Oui, à Mons, il y a autre chose à dire en matière de culture que l’échéance de Mons 2015.

Le cdH pense que la majorité à fait fausse route avec la politique culturelle actuelle.

La majorité en place a fait le même constat en reprenant la main sur la programmation du Théâtre ? Pour le cdH, il s’agit d’un aveu que la politique culturelle menée jusqu’ici est élitiste, exclut le grand public.

A quand une programmation à l’image de ce qui se déroule au Palais des Beaux-Arts de Charleroi, mêlant les variétés grand public (Emmanuel Moire), et spectacles plus pointus et grands classiques du répertoire (Le Bourgeois gentilhomme) ?

Oui, la culture contribue au développement de chacun.

Oui, la culture est un levier économique et social.

Oui, la culture est un moteur d’emploi.

Oui, la Ville de Mons, Capitale Culturelle de la Wallonie et bientôt d’Europe, aurait pu, comme à Avignon, développer une culture qui génère de l’activité économique.

Pour le cdH, il est temps que la politique culturelle à Mons s’intéresse au milieu associatif et recrée un véritable centre culturel comme dans toutes les grandes villes de Wallonie.

En conclusion, pour le cdH il est grand temps de revoir les priorités et d’axer le développement sur l’humain !

Publicités

A propos Savine Moucheron

Fille et petite-fille de Montois, je suis ce qu'on appelle une « Montois cayaux ». Ma famille est investie de longue date dans le folklore montois et se transmet de génération en génération ce goût de la tradition. Il y a 12 ans, dans la continuité de mes engagements dans le monde associatif depuis toute petite, je me suis lancé un défi: la politique! Lors des élections de 2006, vous m’avez élue Conseillère Communale et je suis devenue chef de groupe du cdH montois. Bien que dans l’opposition, ce siège m'offre la possibilité d'intervenir concrètement en faveur de l'amélioration de la qualité de vie des Montois même si nous ne sommes pas toujours entendus ! Il me permet ainsi de jouer les garde-fous par rapport aux desseins d'une majorité dont nous avons souvent mis en avant la démesure et l'inadéquation. Il me permet également de devenir le porte-parole de citoyens désappointés par la politique locale en matière de culture, de propreté, d'emploi, de logement, d'éducation ou de mobilité. Depuis décembre dernier je suis devenue Députée Wallonne. Cette fonction m’offre un levier supplémentaire pour relayer et défendre les priorités que nous partageons. Maman de trois enfants, j'ai aussi choisi de m'investir au cdH parce que que mon parti a réellement mis le doigt sur le véritable enjeu de notre société : vous et moi, en tant qu'individus ! Le cdH est en avance sur son temps et a définitivement laissé derrière lui les vieux combats. Au cdH, chacun a sa place: une maman, un indépendant, un allocataire social, un PDG, un enseignant, un fonctionnaire, un immigré, un enfant,... Le projet de l'humanisme démocratique est généreux et responsable ! Ses deux piliers fondateurs sont mes valeurs: Solidarité et Responsabilité.
Cet article, publié dans Conseillère, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s