Décès de Damien YZERBYT, Député-Echevin de Mouscron

DYBenoît LUTGEN, Président, et l’ensemble des membres du cdH ont appris avec une très grande tristesse le décès de Damien YZERBYT, Député-Echevin de Mouscron.

« Je ne cherche pas à faire une performance, encore moins à épater la galerie. C’est dans mon caractère, je me connais et je ne partirai pas faire un tour du monde pour tirer ma révérence. Mon tour du monde à moi, et ce n’est pas démago de le dire, c’est du Mont-à-Leux à Dottignies, c’est Mouscron. »

Ce 19 janvier 2014, Damien YZERBYT est parti laissant, à son image, ce message empreint de sobriété, d’humilité mais aussi d’attachement à ceux et ce qui lui étaient chers.

Pétri de qualités humaines, sympathique, d’un naturel affable, très investi dans le monde associatif et dans son action politique quotidienne, Damien YZERBYT avait ce caractère de l’homme qui s’engage jusqu’au bout de lui-même pour l’ensemble de la population.

Homme de dossiers, Damien YZERBYT a mis son intelligence, ses compétences et ses qualités au service de grands projets pour Mouscron. Visionnaire, il avait le développement de sa ville pour priorité. Construction de logements, création de nouvelles voiries mais avec à chaque fois une vue globale. Jamais, il n’a négligé l’aménagement du territoire, les espaces verts, la mobilité, les équipements collectifs, la sécurité, le bien-être de tous.

Pour la Wallonie picarde, Damien était aussi une voix forte et respectée dans l’enceinte du Parlement Wallon ou celle de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ses interventions, nombreuses, portaient sur des matières aussi variées que les finances publiques, l’offre de transport par bus, l’énergie.
Damien YZERBYT avait également une attention particulière pour les jeunes et l’encadrement des plus vulnérables d’entre eux.

Son parcours le prouve à souhait. Damien YZERBYT était un humaniste taillé pour l’action publique.

Né en décembre 1963, licencié et agrégé en Philologie romane, et bachelier en Théologie de l’UCL, Damien YZERBYT possède une longue expérience d’animation et d’éducation permanente dans les domaines de la jeunesse et de la culture et a contribué aux activités de l’Assemblée générale des Étudiants de Louvain. C’est donc tout logiquement qu’il s’engage en politique.

Damien YZERBYT se présente aux élections communales de Mouscron en octobre 1994, est élu, siège comme conseiller communal à partir de 1997 et devient échevin en 2001, en charge de l’Urbanisme et de l’Aménagement du Territoire, du Logement, de la Jeunesse, de la problématique de la Mobilité, des Pensions et des Cultes.

Suppléant de Catherine Fonck devenue ministre de l’Enfance et de la Santé, il entre à la Chambre en juillet 2004. Moins d’un an plus tard, en avril 2005, à la faveur d’une démission au sein du groupe cdH, Damien rejoint les Parlements wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles. A Namur, il est membre de la Commission des Affaires intérieures et de la Fonction publique.

Au soir des élections d’octobre 2006, Damien YZERBYT est reconduit dans son mandat d’échevin de la ville de Mouscron, en charge des Affaires financières et des Travaux publics dans le collège communal présidé par Alfred GADENNE.

En juin 2009, Damien YZERBYT mène la liste régionale du cdH. Alfred GADENNE qui l’accompagne, rejoindra le Parlement wallon à ses côtés, le Centre Démocrate Humaniste enlevant deux des sept sièges de la circonscription de Mouscron-Ath-Tournai.

En juin 2009, Damien YZERBYT accompagne le même Alfred GADENNE au Parlement wallon, le cdH enlevant deux des sept sièges de la circonscription de Mouscron-Ath-Tournai.

Ensemble, en octobre 2012, Alfred et Damien réussiront le formidable exploit de décrocher une majorité absolue avec toute l’équipe dynamique du cdH de Mouscron.

En vue des élections locales de 2018, Damien se profilait comme le successeur d’Alfred GADENNE à la tête de la commune de Mouscron. Mais c’était avant que la maladie ne vienne lui couper les ailes.

Mouscron, dont il était un enfant et un digne et efficace représentant. La semaine dernière encore, Damien confiait à Benoît LUTGEN sa volonté d’être à la disposition de sa région et du cdH.

Début décembre 2013, dans un entretien accordé à la presse de Wallonie picarde, battant, direct, lucide, Damien YZERBYT évoquait «son combat contre ce fichu cancer » :

« Au moment où on va mal, on ne se dit pas il faut arrêter pour que ça aille mieux. La maladie, je la prends comme une épreuve; quand je peux me battre, ça me va. Seulement, j’ai l’impression qu’un jour, je vais perdre ce combat et ça m’emmerde. »

Le cdH perd un ami, un compagnon de route et un mandataire exceptionnel.

Au revoir Damien!

Advertisements

A propos Savine Moucheron

Fille et petite-fille de Montois, je suis ce qu'on appelle une « Montois cayaux ». Ma famille est investie de longue date dans le folklore montois et se transmet de génération en génération ce goût de la tradition. Il y a 12 ans, dans la continuité de mes engagements dans le monde associatif depuis toute petite, je me suis lancé un défi: la politique! Lors des élections de 2006, vous m’avez élue Conseillère Communale et je suis devenue chef de groupe du cdH montois. Bien que dans l’opposition, ce siège m'offre la possibilité d'intervenir concrètement en faveur de l'amélioration de la qualité de vie des Montois même si nous ne sommes pas toujours entendus ! Il me permet ainsi de jouer les garde-fous par rapport aux desseins d'une majorité dont nous avons souvent mis en avant la démesure et l'inadéquation. Il me permet également de devenir le porte-parole de citoyens désappointés par la politique locale en matière de culture, de propreté, d'emploi, de logement, d'éducation ou de mobilité. Depuis décembre dernier je suis devenue Députée Wallonne. Cette fonction m’offre un levier supplémentaire pour relayer et défendre les priorités que nous partageons. Maman de trois enfants, j'ai aussi choisi de m'investir au cdH parce que que mon parti a réellement mis le doigt sur le véritable enjeu de notre société : vous et moi, en tant qu'individus ! Le cdH est en avance sur son temps et a définitivement laissé derrière lui les vieux combats. Au cdH, chacun a sa place: une maman, un indépendant, un allocataire social, un PDG, un enseignant, un fonctionnaire, un immigré, un enfant,... Le projet de l'humanisme démocratique est généreux et responsable ! Ses deux piliers fondateurs sont mes valeurs: Solidarité et Responsabilité.
Cet article a été publié dans Actu, Députée. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s