Accords pour la formation des Gouvernements wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Les Présidents et négociateurs du PS et du cdH ont conclu le 18 juillet 2014 un accord politique portant sur la réalisation d’un projet ambitieux et mobilisateur pour les Wallons et les Francophones.

L’audace, la créativité et la solidarité constituent le socle des accords des Gouvernements wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Concentrer l’action sur ce qui déclenchera le changement, c’est engager les réformes nécessaires. Ces accords de législature tracent des perspectives nouvelles.

Suite à la 6ème réforme de l’Etat, d’importants nouveaux leviers d’action ont été donnés aux Régions et Communautés. Tant la Région wallonne que la Fédération Wallonie-Bruxelles entrent dans une nouvelle phase de leur histoire.

Ce projet est sous-tendu par une trajectoire budgétaire responsable, sans  taxes nouvelles, ni sur les entreprises, ni pour les citoyens.

Wallonie : oser, innover et rassembler

Le nouveau Gouvernement wallon accorde la priorité absolue au développement économique, à la formation et à la création d’emplois.

La Wallonie possède des atouts et des talents remarquables. Le Gouvernement s’appuiera sur ces points forts et sur la créativité des Wallons pour faire progresser la Région. Ainsi, les budgets réservés à l’essor économique et au Plan Marshall sont confirmés. Les pôles de compétitivité, la recherche scientifique et l’innovation sont privilégiés.

Le Gouvernement wallon veut renforcer le soutien aux entreprises et les indépendants, stimuler les start-ups, attirer de nouveaux investisseurs et encourager les entreprises à davantage exporter leurs produits et services.

Dans ces perspectives, le Gouvernement wallon conclura dès le début de la législature un Pacte pour l’emploi et la formation. Il le fera en collaboration avec le monde entrepreneurial et les représentants des travailleurs, et en étroite synergie avec les initiatives nouvelles qui seront prises en Fédération Wallonie-Bruxelles pour doper l’excellence de l’enseignement.

Les principales actions du Gouvernement wallon seront :

  • L’engagement de jeunes peu qualifiés  sera encouragé, avec un taux de cotisations sociales de 0%
  • La mise en œuvre de la « garantie jeunes » et du contrat d’insertion. Chaque jeune recevra à l’issue de ses études une proposition de stage, de formation ou d’emploi. Et si, 18 mois après la fin de ses études, il/elle n’a toujours pas d’emploi, il/elle bénéficiera d’un contrat de travail d’un an dans une entreprise publique ou privée ou dans le secteur associatif
  • Un soutien renforcé aux PME et TPE, afin d’augmenter l’emploi, la compétitivité et les investissements. L’accès au financement sera facilité. Les aides aux entreprises seront davantage liées à la création d’emploi et à l’innovation. Elles seront également fortement simplifiées. L’ensemble des recommandations du Small Business Act européen seront mises en œuvre (simplification administrative)
  • L’amplification de la dynamique industrielle du Plan Marshall et des pôles de compétitivité, notamment avec de nouveaux appels à projets et l’ajout de nouveaux axes transversaux, dont l’économie circulaire (réutilisation des déchets) et l’économie créative (Creative Wallonia)
  • Le renforcement de l’attractivité de la Wallonie, terre d’investissements, avec entre autres le développement de nouvelles zones d’activité économique et de zonings industriels et la poursuite de l’assainissement des friches industrielles
  • La consolidation de l’alliance Emploi-Environnement
  • L’augmentation de l’offre de tourisme avec entre autres le développement de nouveaux « resorts touristiques » (partenariats public-privé).

Le Gouvernement veut augmenter la qualité de vie des Wallons et des Wallonnes. Les mesures suivantes seront notamment prises :

  • La construction de 6.000 nouveaux logements publics
  • Une aide renforcée pour faciliter l’accès à la propriété : location-acquisition et prêt complémentaire pour payer la dernière tranche du prix d’achat du bien (droits d’enregistrement compris). La garantie locative est fixée à deux mois pour tous les baux
  • La simplification des primes pour la rénovation des logements et pour les travaux d’économie d’énergie et amplification des prêts à taux zéro pour ces travaux
  • La réforme en profondeur des mécanismes d’aide aux énergies renouvelables pour les concentrer sur les énergies les plus efficaces et offrant la meilleure plus-value pour la collectivité
  • Le renforcement de la mobilité, avec un Plan Routes II d’entretien et de rénovation en profondeur des réseaux routiers et autoroutiers, la création des bases d’un réseau express de covoiturage (RECO), de nouveaux parkings à proximité des gares et principaux arrêts de transport public et la mise en œuvre d’une carte multi-mobilité (« Tec is easy ») utilisable sur tous les réseaux de transport public

La Wallonie a de l’ambition pour les nouvelles compétences qu’elle accueille :

Aînés :

  • La priorité à l’aide à domicile pour les aînés, avec l’augmentation de 7% du budget de l’aide à domicile et la mise en place progressive d’une véritable « couverture autonomie » pour tous les aînés. L’allocation de l’aide aux personnes âgées (APA) et les droits des bénéficiaires actuels sont maintenus. Pour l’avenir, le Gouvernement veut privilégier les interventions à domicile ou en institution en fonction des besoins et des prestations, plutôt qu’une logique de supplément de revenus
  • La création de près de 1.700 lits en plus dans les maisons de repos et de court séjour et des budgets pour la mise en conformité des institutions.

Concernant les allocations familiales, le Gouvernement garantit le payement des allocations familiales, qui seront en outre automatiquement octroyées aux jeunes de plus de 18 ans qui font des études.

Au niveau budgétaire, les maîtres-mots sont investissement et responsabilité :

  • Aucune nouvelle taxe, ni sur les citoyens, ni sur les entreprises
  • La poursuite du nécessaire assainissement des finances publiques
  • Le Gouvernement s’engage à ne pas faire porter la charge de ses propres choix sur les villes et communes. En contrepartie, celles-ci devront s’engager à atteindre l’équilibre budgétaire.

Les outils de l’action publique seront profondément modernisés, pour une Wallonie plus simple, plus lisible et plus efficace :

  • Réduction et simplification des structures publiques et parapubliques, locales et régionales, réduction du nombre des organismes consultatifs
  • Mise en place du dispositif pour l’organisation de consultation populaire régionale et initiatives tendant à la suppression de l’effet dévolutif de la case de tête
  • A l’instar du Plan Marshall, le pilotage et l’évaluation permanente d’autres politiques publiques.

Fédération Wallonie-Bruxelles : fédérer pour réussir

L’éducation prépare les talents qui construiront l’avenir de notre région et de notre Fédération. Le Gouvernement proposera un « Pacte pour un enseignement d’excellence » pour les 10 prochaines années, afin de réformer notre système d’enseignement, élever le niveau de performance des élèves, lutter contre l’échec et réduire les inégalités scolaires.

Les mesures suivantes seront notamment prises dans l’enseignement obligatoire :

  • 20 millions d’euros pour la création  de nouvelles  places dans les écoles, dans les zones à pression démographique, avec un financement égalitaire pour les bâtiments scolaires et 16 millions pour la rénovation des bâtiments scolaires
  • L’allongement du tronc commun jusqu’à la troisième secondaire afin de garantir une maîtrise optimale des savoirs de base
  • La lutte renforcée contre le décrochage et les inégalités scolaires avec l’engagement de 750 professeurs pour la remédiation
  • L’étude dirigée gratuite pour tous les enfants de l’enseignement primaire
  • La mise en place d’expériences pilotes proposant des repas de qualité nutritionnelle à base de produits locaux, à prix modeste, en maternelle
  • L’introduction progressive d’un cours d’éducation à la citoyenneté (1h/semaine), à partir de la première primaire
  • Le renforcement de l’autonomie des établissements et de l’aide administrative aux écoles fondamentales
  • La mise en œuvre progressive d’un BAC (épreuve externe certificative à la fin du secondaire)
  • L’accroissement des liens entre l’enseignement qualifiant et les entreprises par bassin de vie.

Le Gouvernement refinancera par ailleurs l’enseignement supérieur et soutiendra mieux les étudiants de condition modeste et prendra en compte la distance entre le domicile et le lieu d’étude. Il améliorera en outre les liens et collaborations entre les mondes de l’enseignement, de la formation et du travail. Il évaluera le système de test d’orientation non contraignant à l’entrée des études, appliqué en sciences médicales et déterminera sur cette base à quelles conditions il est possible de l’étendre à d’autres filières.

Enfin, le Gouvernement créera 7300 places en plus dans les crèches et améliorera le statut des accueillant(e)s conventionné(e)s en leur assurant un revenu minimum et un pécule de vacances.

Il étudiera également la possibilité de mettre en place un service citoyen permettant à chaque jeune qui le souhaite de s’investir dans un projet d’intérêt collectif.

En synergie avec les initiatives régionales visant à stimuler la créativité, particulièrement dans le domaine de l’économie numérique, le Gouvernement encouragera le dynamisme et la diversité des acteurs de la culture et du paysage médiatique.

Publicités

A propos Savine Moucheron

Fille et petite-fille de Montois, je suis ce qu'on appelle une « Montois cayaux ». Ma famille est investie de longue date dans le folklore montois et se transmet de génération en génération ce goût de la tradition. Il y a 12 ans, dans la continuité de mes engagements dans le monde associatif depuis toute petite, je me suis lancé un défi: la politique! Lors des élections de 2006, vous m’avez élue Conseillère Communale et je suis devenue chef de groupe du cdH montois. Bien que dans l’opposition, ce siège m'offre la possibilité d'intervenir concrètement en faveur de l'amélioration de la qualité de vie des Montois même si nous ne sommes pas toujours entendus ! Il me permet ainsi de jouer les garde-fous par rapport aux desseins d'une majorité dont nous avons souvent mis en avant la démesure et l'inadéquation. Il me permet également de devenir le porte-parole de citoyens désappointés par la politique locale en matière de culture, de propreté, d'emploi, de logement, d'éducation ou de mobilité. Depuis décembre dernier je suis devenue Députée Wallonne. Cette fonction m’offre un levier supplémentaire pour relayer et défendre les priorités que nous partageons. Maman de trois enfants, j'ai aussi choisi de m'investir au cdH parce que que mon parti a réellement mis le doigt sur le véritable enjeu de notre société : vous et moi, en tant qu'individus ! Le cdH est en avance sur son temps et a définitivement laissé derrière lui les vieux combats. Au cdH, chacun a sa place: une maman, un indépendant, un allocataire social, un PDG, un enseignant, un fonctionnaire, un immigré, un enfant,... Le projet de l'humanisme démocratique est généreux et responsable ! Ses deux piliers fondateurs sont mes valeurs: Solidarité et Responsabilité.
Cet article a été publié dans Actu, Députée, Média - Presse. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s