Les priorités démocrates humanistes au cœur des Déclarations de politique régionale et communautaire

Le cdH se réjouit d’avoir conclu un accord par lequel les priorités démocrates humanistes en matière de développement humain se retrouvent au cœur des Déclarations de politique régionale et communautaire.

Pour la Wallonie et la Fédération Wallonie-Bruxelles, le défi est d’ampleur : insuffler une nouvelle dynamique pour la création d’activités nouvelles et d’emplois, dans un contexte qui impose des choix. Il s’agit d’assurer la reprise de nouvelles compétences suite à la 6ème réforme de l’Etat, garantir le retour à l’équilibre budgétaire pour préserver les générations futures et amplifier la dynamique initiée par les Plans Marshall.

Pour réussir ce défi, le cdH s’est fixé une balise claire : épargner les citoyens et les entreprises de toute nouvelle taxe. Concrètement, cela signifie que les efforts sont concentrés sur la réduction des dépenses publiques tout en maintenant un haut niveau de prestation aux citoyens et aux entreprises. Il s’agit par exemple du remplacement des agents limité à un sur cinq pendant deux ans et un sur trois ensuite, de la réduction significative des dépenses de communication et d’études, des frais de voyages à l’étranger, des frais de fonctionnement… Autrement dit, faire mieux avec moins en réformant les outils publics, en optimalisant les moyens actuels et en se recentrant sur les priorités de l’action publique.

Le cdH et ses négociateurs sont très heureux d’avoir inscrit dans les déclarations de politique générale la part la plus substantielle de son programme, dont principalement les 5 axes suivants :

L’excellence pour les étudiants

– Renforcer les moyens du fondamental (une aide aux directeurs, des conseillers pédagogiques, le financement de l’heure d’étude dirigée pour tous les élèves…).

– Redéployer les moyens pour doper la lutte contre l’échec scolaire (750 emplois en 5 ans)

– Dégager de nouveaux moyens pour rénover les bâtiments scolaires (pour faire face au défi démographique mais aussi pour rénover les écoles) : 36 millions €.

– Renforcer la transition vers le supérieur en créant un baccalauréat en fin de secondaire et un test d’orientation au début du supérieur.

–  Développer la gestion par bassin scolaire pour faire des économies et dégager des synergies entre réseau (p.ex. regrouper les options peu fréquentées et sans lien avec les métiers en pénurie) ;

–  relancer le programme des doubles rhétos et séjours BRIC (apprentissage des langues)

–  Favoriser l’alternance (généralisation dans le qualifiant et diplomation)

–  Refinancer l’enseignement supérieur en mettant fin au moratoire budgétaire.

La création d’emplois

– Aider les jeunes moins qualifiés qui arrivent sur le marché du travail par des réductions 0% des cotisations sociales pour permettre leur embauche par un patron privé.

– Proposer un contrat d’insertion pour les jeunes moins qualifiés qui ne sont pas parvenus à décrocher un job après 18 mois.

–  Simplifier les régimes d’aide à l’emploi.

Un accès facilité à la propriété pour les familles

– Possibilité d’étalement des droits d’enregistrement (via un mécanisme de prêt sur la dernière tranche du prix, droits d’enregistrement compris).

–  Mise en place d’un Fonds de garantie locatif.

– Réforme, pour les nouveaux entrants, du Bonus logement en mettant l’accent sur l’accès au logement familial.

–  Faciliter la construction de nouvelles habitations (community landtrust, baux emphytéotique…).

Un territoire wallon ambitieux

– Mettre en place le CoDT avec un objectif de simplification et d’accélération des procédures.

– Un 2ème plan Routes pour sécuriser et rénover en profondeur le réseau routier wallon (y compris la création de routes de l’emploi).

– Poursuivre les grands projets d’intermodalité urbaine.

– Répondre au défi démographique en dégageant des moyens pour créer une ou plusieurs nouvelles villes et de nouveaux quartiers ainsi qu’amplifier la rénovation urbaine.

– Développer un réseau de covoiturage express (Reco).

– Développer de nouveaux ressorts touristiques en Wallonie.

Vivre mieux chez nous

– Préserver les allocations familiales et leur budget.

– Mettre en œuvre une nouvelle phase du plan Cigogne 3 (5.000 nouvelles places).

– Consolider le statut des accueillantes conventionnées par un revenu minimum et un pécule de vacances, et créer ainsi de nouvelles places d’accueil.

– Favoriser l’autonomie des seniors à domicile en permettant une croissance des services d’aide et soins à domicile.

– Garantir le maintien du prix des titres-services à 9 euros pendant les 5 prochaines années et réindexer le montant versé aux entreprises du secteur.

– Créer 1.700 nouveaux lits en maisons de repos en Wallonie et initier un nouveau plan d’équipement.

***
Ces accords forment une réponse ambitieuse et courageuse aux attentes des Wallons et des Bruxellois. Ces accords ont pour fil rouge l’audace, l’initiative, l’excellence, la responsabilité, la fraternité, la confiance. Ils forment le socle d’une nouvelle prospérité ; ils ouvrent des perspectives d’avenir.

Ces projets s’inscrivent dans la voie que le cdH a souhaité tracer : la détermination plutôt que le fatalisme, la volonté plutôt que la résignation, la créativité et la vision à long terme plutôt que la simple gestion du présent.

Advertisements

A propos Savine Moucheron

Fille et petite-fille de Montois, je suis ce qu'on appelle une « Montois cayaux ». Ma famille est investie de longue date dans le folklore montois et se transmet de génération en génération ce goût de la tradition. Il y a 12 ans, dans la continuité de mes engagements dans le monde associatif depuis toute petite, je me suis lancé un défi: la politique! Lors des élections de 2006, vous m’avez élue Conseillère Communale et je suis devenue chef de groupe du cdH montois. Bien que dans l’opposition, ce siège m'offre la possibilité d'intervenir concrètement en faveur de l'amélioration de la qualité de vie des Montois même si nous ne sommes pas toujours entendus ! Il me permet ainsi de jouer les garde-fous par rapport aux desseins d'une majorité dont nous avons souvent mis en avant la démesure et l'inadéquation. Il me permet également de devenir le porte-parole de citoyens désappointés par la politique locale en matière de culture, de propreté, d'emploi, de logement, d'éducation ou de mobilité. Depuis décembre dernier je suis devenue Députée Wallonne. Cette fonction m’offre un levier supplémentaire pour relayer et défendre les priorités que nous partageons. Maman de trois enfants, j'ai aussi choisi de m'investir au cdH parce que que mon parti a réellement mis le doigt sur le véritable enjeu de notre société : vous et moi, en tant qu'individus ! Le cdH est en avance sur son temps et a définitivement laissé derrière lui les vieux combats. Au cdH, chacun a sa place: une maman, un indépendant, un allocataire social, un PDG, un enseignant, un fonctionnaire, un immigré, un enfant,... Le projet de l'humanisme démocratique est généreux et responsable ! Ses deux piliers fondateurs sont mes valeurs: Solidarité et Responsabilité.
Cet article a été publié dans Actu, Députée, Média - Presse. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s