Le Décret relatif à la prévention des risques pour la santé dans le sport

sport

Voté en avril dernier, le « décret relatif à la prévention des risques pour la santé dans le sport » a été publié cet été au Moniteur belge. Désormais, de nouvelles contraintes sont imposées aux fédérations en Communauté française, modulées en fonction du risque, de l’âge et de l’intensité de la pratique sportive. Sanctions à la clé. 

Une des mesures les plus importante de ce décret concerne l’obligation de présenter un certificat médical attestant de l’absence de contre-indication à la pratique du sport dans le cadre d’une compétition. En d’autres circonstances, une déclaration sur l’honneur (signée par les parents pour les mineurs) suffira. Sur les 59 fédérations sportives enregistrées en Fédération Wallonie-Bruxelles, 13 seulement n’exigent pas encore de certificat médical, au moins une fois par an, auprès de leurs affiliés. Seulement 13, mais pas toujours les moindres: le football, par exemple, ne l’impose pas encore. Le décret va donc généraliser la pratique.

Le second point fort du décret concerne l’encadrement renforcé pour les sports de combat (présence continue obligatoire d’un médecin pendant la compétition ou l’exhibition, tenue d’un carnet médico-sportif par un médecin). Les sports à risque extrême (saut à l’élastique, base jump, Mixed Martial Arts…) sont interdits aux mineurs. Par ailleurs, en dehors du champ des fédérations reconnues, toute pratique et organisation de sports à risques extrêmes et de sports de combat sont soumises à une autorisation de la Commission de prévention des risques pour la santé dans le sport. Composée d’experts scientifiques et sportifs, cette instance est encore à créer. Mais en attendant, c’est la Commission francophone de promotion de la santé dans la pratique du sport qui s’en occupera.

Le contrôle sera exercé par les Conseils du sport décentralisés. En cas de non-respect du décret, des amendes administratives sont prévues (de 10 000 à 30 000€, avec possibilité de doubler le montant en cas de récidive). Certaines subventions pourraient aussi être rabotées.Des campagnes de prévention seront organisées pour les sportifs et pour le monde médical.

N’oubliez donc pas de présenter un certificat médical si votre enfant participe à des compétitions et de poser vos questions aux responsables du ou des clubs sportifs qu’il fréquente.

Advertisements

A propos Savine Moucheron

Fille et petite-fille de Montois, je suis ce qu'on appelle une « Montois cayaux ». Ma famille est investie de longue date dans le folklore montois et se transmet de génération en génération ce goût de la tradition. Il y a 12 ans, dans la continuité de mes engagements dans le monde associatif depuis toute petite, je me suis lancé un défi: la politique! Lors des élections de 2006, vous m’avez élue Conseillère Communale et je suis devenue chef de groupe du cdH montois. Bien que dans l’opposition, ce siège m'offre la possibilité d'intervenir concrètement en faveur de l'amélioration de la qualité de vie des Montois même si nous ne sommes pas toujours entendus ! Il me permet ainsi de jouer les garde-fous par rapport aux desseins d'une majorité dont nous avons souvent mis en avant la démesure et l'inadéquation. Il me permet également de devenir le porte-parole de citoyens désappointés par la politique locale en matière de culture, de propreté, d'emploi, de logement, d'éducation ou de mobilité. Depuis décembre dernier je suis devenue Députée Wallonne. Cette fonction m’offre un levier supplémentaire pour relayer et défendre les priorités que nous partageons. Maman de trois enfants, j'ai aussi choisi de m'investir au cdH parce que que mon parti a réellement mis le doigt sur le véritable enjeu de notre société : vous et moi, en tant qu'individus ! Le cdH est en avance sur son temps et a définitivement laissé derrière lui les vieux combats. Au cdH, chacun a sa place: une maman, un indépendant, un allocataire social, un PDG, un enseignant, un fonctionnaire, un immigré, un enfant,... Le projet de l'humanisme démocratique est généreux et responsable ! Ses deux piliers fondateurs sont mes valeurs: Solidarité et Responsabilité.
Cet article a été publié dans Députée. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s