Communiqué de presse – MONS 2015: une présentation réussie, mais qui n’efface pas de nombreux points d’interrogation

Ce mardi 7 octobre, le cdH de Mons a comme beaucoup pris connaissance du programme des festivités qui vont donner corps à Mons, Capitale européenne de la culture en 2015. Si le cdH ne met pas en doute la qualité de la programmation, il s’interroge toujours sur les retombées réelles que pourra produire un tel événement.

On sait que la majorité PS-MR nourrit des espoirs importants à ce sujet. Ainsi, le commissaire général table sur pas moins de 2 millions de visiteurs. Or, cette affluence est largement surestimée et s’inspire de ce qui fut observé à Lille en 2004. C’est oublier que Mons et ses 92.000 habitants ne sont pas Lille où vivent plus de 227.000 personnes.

D’un point de vue financier, Mons 2015 coûte aux contribuables 70 millions d’euros (ceci sans compter les investissements au niveau des infrastructures culturelles), la Fédération Wallonie-Bruxelles et la Wallonie étant les principaux bailleurs de fonds. La Ville de Mons, elle-même débourse 3 millions. Le cdH montois rappelle que les finances publiques et singulièrement communales sont aujourd’hui exsangues et que Mons 2015 n’a, dans ce contexte de disette budgétaire, pas droits à l’erreur. La majorité affirme que chaque euro investi en rapportera six. A nouveau, cet optimisme trouve son origine dans ce qui a été observé à Lille voici dix ans. Entre-temps des analystes plus raisonnables ont ramené le multiplicateur à trois.

Sur le plan de la création d’emplois, la Fondation Mons 2015 emploiera au maximum 50 personnes, plus une petite centaine occupés dans les musées, les accueils, etc. A ce sujet, Savine Moucheron, chef de file du cdH de Mons et députée wallonne a déjà indiqué que rien ne permet de garantir la pérennité de ces emplois après 2015. Dans ces conditions, émergera-t-il une génération de chômeurs post-2015 ? Quant aux emplois indirects (HORECA, commerces,…), ils sont totalement impossibles à chiffrer et précaires, non structurels.

Enfin, il n’est pas besoin de rappeler aux Montois les nombreux travaux qui rendent la mobilité extrêmement difficile tant dans l’intra muros que l’extra muros. La gare de Mons ne sera qu’un immense chantier. Et ni le musée du Doudou, ni le musée d’histoire militaire, ni les minières de Spiennes ne seront achevés, tandis que les budgets respectifs ont explosé.
Seul le Centre de Congrès devrait être terminé à temps, mais sa viabilité financière laisse, elle, totalement à désirer.

En guise de conclusion, le cdH de Mons souhaite bonne chance à Mons 2015 et se réjouit de son programme ambitieux et fort, mais il restera attentif à ses retombées sur le long terme. Il ne suffit pas de donner du rêve aux Montois, encore faudra-t-il assumer la réalité du lendemain qui ne sera peut-être pas aussi rose que la majorité communale se l’imagine.

Advertisements

A propos Savine Moucheron

Fille et petite-fille de Montois, je suis ce qu'on appelle une « Montois cayaux ». Ma famille est investie de longue date dans le folklore montois et se transmet de génération en génération ce goût de la tradition. Il y a 12 ans, dans la continuité de mes engagements dans le monde associatif depuis toute petite, je me suis lancé un défi: la politique! Lors des élections de 2006, vous m’avez élue Conseillère Communale et je suis devenue chef de groupe du cdH montois. Bien que dans l’opposition, ce siège m'offre la possibilité d'intervenir concrètement en faveur de l'amélioration de la qualité de vie des Montois même si nous ne sommes pas toujours entendus ! Il me permet ainsi de jouer les garde-fous par rapport aux desseins d'une majorité dont nous avons souvent mis en avant la démesure et l'inadéquation. Il me permet également de devenir le porte-parole de citoyens désappointés par la politique locale en matière de culture, de propreté, d'emploi, de logement, d'éducation ou de mobilité. Depuis décembre dernier je suis devenue Députée Wallonne. Cette fonction m’offre un levier supplémentaire pour relayer et défendre les priorités que nous partageons. Maman de trois enfants, j'ai aussi choisi de m'investir au cdH parce que que mon parti a réellement mis le doigt sur le véritable enjeu de notre société : vous et moi, en tant qu'individus ! Le cdH est en avance sur son temps et a définitivement laissé derrière lui les vieux combats. Au cdH, chacun a sa place: une maman, un indépendant, un allocataire social, un PDG, un enseignant, un fonctionnaire, un immigré, un enfant,... Le projet de l'humanisme démocratique est généreux et responsable ! Ses deux piliers fondateurs sont mes valeurs: Solidarité et Responsabilité.
Cet article a été publié dans Média - Presse. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s