Le petit éolien en Wallonie

PetitEolien

Hier en Commission de l’Aménagement du Territoire au Parlement wallon, j’ai interpellé le Ministre Carlo Di Antonio sur l’avenir du petit éolien en Wallonie.

Voici ma question et la réponse du Ministre:

Monsieur le Ministre,

Je voudrais revenir aujourd’hui avec vous sur le dossier de l’éolien en Wallonie. Nous le savons, l’implantation d’éoliennes dans notre région doit se faire sur la base de solutions pragmatiques, respectueuses du cadre de vie des citoyens et tenant compte des particularités de notre territoire. L’agriculture familiale wallonne et la biodiversité doivent être préservées également. Dans sa DPR, le gouvernement entend étudier l’intérêt d’installations d’unités de production collectives, comme le petit éolien, à l’échelle de zones d’activités. Rappelons que ce type d’installation présente les avantages certains de la diminution des nuisances acoustiques et paysagères, tout en participant à la diversification de notre approvisionnement énergétique. Il pourrait ainsi certainement s’inscrire dans les objectifs à atteindre fixés par la Wallonie en termes d’énergie renouvelable pour l’horizon 2020 puis 2030.

Toutefois, le développement du secteur du petit éolien doit s’appuyer sur les résultats des expériences pilotes. Dans ce cadre, une expérience de 30 mâts a été annoncée sur les sites du plan incliné de Ronquières, des ascenseurs de Strépy, des écluses de Péronnes et sur l’échangeur de Daussoulx. Ces projets-pilotes devraient déboucher sur la mise en place d’une nouvelle filière industrielle wallonne génératrice de plus de 22.000 emplois en 2030.

Pour l’instant, ces objectifs sont pourtant en attente vu l’absence d’entreprises soumissionnaires pouvant prendre part aux projets-pilotes. Récemment, votre collègue Ministre régional de l’Energie annonçait qu’une seule société avait soumis une offre pour décrocher le marché public. Ainsi, il s’agirait de la firme Fairwind ? Monsieur le Ministre, confirmez-vous cela ?

– Quel constat faites-vous par rapport à cet unique candidat? Les exigences seraient-elles trop élevées pour que d’autres soumissionnaires ne présentent d’offres ? Le Gouvernement a-t-il l’intention de relancer le marché avec un nouveau cahier de charges ?

– Qu’en est-il par rapport au coût du petit éolien ? Certains semblent déjà remettre en cause son développement en Wallonie ? En décembre dernier, « La Libre » indiquait que celui-ci était 6 fois plus élevé que celui d’une grande éolienne. Pouvez-vous nous faire le point sur ce sujet, même si, certainement, c’est grâce à cette expérience-pilote que nous pourrons ensuite avoir une meilleure estimation des coûts d’installation, de maintenance et de production ?

-S’il n’est pas possible dans les marchés publics de « donner la préférence » à des fournisseurs nationaux ou régionaux, comment peut-on envisager de développer une filière wallonne dans ce secteur ? Par ailleurs, pouvez-vous nous indiquer si à votre connaissance d’autres fournisseurs étrangers sont susceptibles de se manifester pour ce type de marché?

Je vous remercie, Monsieur le Ministre.

Réponse de M. DI ANTONIO à la question orale de Mme MOUCHERON, intitulée « le petit éolien en Wallonie »

Je débuterai mon intervention en faisant le focus sur deux points :

Premièrement, le positionnement du petit éolien dans les objectifs fixés en termes d’atteinte de production en énergie renouvelable. Pour rappel, on parle en Wallonie d’un chiffre de 13 % à atteindre pour respecter la directive européenne. Mais on doit évidemment viser plus haut. Pour atteindre ces objectifs, on devra réaliser un MIX de production renouvelable dont le petit éolien fait partie. Il n’est pas question d’opposer le grand et le petit éolien en termes de coût, mais bien de promouvoir plusieurs sources de production (éolien, grand ou petit, photovoltaïque, Biomasse, etc) en fonction des opportunités et des réalités de terrain et selon des logiques de coûts bien différentes.

Deuxièmement, le développement du Petit éolien en Wallonie est pour moi un réel projet de développement durable, intégrant les dimensions Environnementales, d’Emploi et  Économiques.En effet, sur le plan environnemental, le petit éolien s’intègrera beaucoup mieux dans les paysages et aura un impact négatif plus faible, voire nul, sur la population et sur la biodiversité (bruit, vue, effet stroboscopique …).

Le projet tel que je l’ai défendu, est également basé sur la création d’une filière de production et de maintenance, et donc pourvoyeuse d’emplois locaux, de ces petites éoliennes en Wallonie.

Et enfin, sur les aspects économiques, ce projet est basé sur une grande part, voire une quasi-totalité, d’autoconsommation. Il est possible de développer ces petites éoliennes dans les exploitations agricoles, dans les zonings industriels, le long des autoroutes, le long des voies navigables de sorte de pouvoir alimenter en électricité, les agriculteurs, les entreprises, l’éclairage des autoroutes, les écluses, etc. C’est principalement sur ce point que l’on doit distinguer le grand et le petit éolien. On n’est pas dans la même logique de production d’électricité ni la même logique de coût. Dans le calcul du business plan, on doit intégrer le coût de l’énergie qu’on achètera plus…

En ce qui concerne le projet Route du vent dont vous faites allusion dans votre question.

1.  Soumissionnaire

Comme le marché n’est pas encore attribué, je ne suis pas en mesure de confirmer le nom du fabricant au sein du consortium qui a soumissionné pour ce marché.  En effet, le soumissionnaire est composé d’une association d’un investisseur financier et d’un fabricant.

À ce stade, même si, in fine, le marché n’était pas attribué, nous aurions pu examiner les chiffres et hypothèses d’une offre réelle, ce qui permettrait de relancer un nouvel appel d’offre avec des critères mieux calibrés.  « En aucun cas, cela n’aura été une perte de temps. »

2.  Coûts et chiffres

Comparer le coût du grand et du petit éolien n’a pas de sens en soi. Ce sont deux outils différents destinés à répondre à un même objectif. On ne compare pas un vélomoteur et une voiture en termes de coût mais plutôt en une alternative pour répondre aux problèmes de déplacement.

« Philosophiquement », les concepts de déploiement de grand et de petit éolien sont très différents puisque le petit éolien se place plutôt en termes de diminution de la consommation des besoins électriques par autoconsommation.

Le grand éolien quant à lui se positionne comme un fournisseur d’électricité en alternative aux centrales. On se positionne en top down : répondre à une consommation en livrant le maximum du productible.

En complément, il faut avoir à l’esprit qu’une série de petites unités bien positionnées peuvent avoir la même efficacité qu’une grande, en particulier dans des endroits où les grandes ne sont pas autorisées.

Les coûts d’installation (d’achat) sont estimés selon un rapport entre les deux types d’éoliennes de 3x pour une filière éolienne naissante et de 2x pour une filière totalement développée.

Si maintenant on inclut l’aspect autoconsommation, le prix de vente de l’électricité étant plus ou moins 3x plus cher à l’achat, la rentabilité est donc multipliée par 3. Donc le rapport de coût entre petit et grand sont de 1 pour la filière naissante et de 0.66 pour la filière développée.

Avec la prise en compte de l’autoconsommation, des valeurs de production garanties du constructeur et sans apport de certificats verts, le petit éolien aboutit à un surcoût de 1.4 €/MWh en début de filière pour devenir un revenu de 40.3 €/MWh, à comparer à un surcoût de 6.67 €/MWh pour le grand éolien.

Nos conclusions sont donc diamétralement opposées à celles publiées par La Libre Belgique, sans compter les apports d’un possible développement d’une filière en Wallonie, qui pourra être encouragée via les marchés publics à travers des clauses sociales ou environnementales.

Concernant les fournisseurs potentiels, au-delà de FairWind que vous citez, sur cette gamme de puissance, ils ne sont pas nombreux. Cependant ils existent, et proviennent de Chine, du Canada, d’Irlande ou de France.

Publicités

A propos Savine Moucheron

Fille et petite-fille de Montois, je suis ce qu'on appelle une « Montois cayaux ». Ma famille est investie de longue date dans le folklore montois et se transmet de génération en génération ce goût de la tradition. Il y a 12 ans, dans la continuité de mes engagements dans le monde associatif depuis toute petite, je me suis lancé un défi: la politique! Lors des élections de 2006, vous m’avez élue Conseillère Communale et je suis devenue chef de groupe du cdH montois. Bien que dans l’opposition, ce siège m'offre la possibilité d'intervenir concrètement en faveur de l'amélioration de la qualité de vie des Montois même si nous ne sommes pas toujours entendus ! Il me permet ainsi de jouer les garde-fous par rapport aux desseins d'une majorité dont nous avons souvent mis en avant la démesure et l'inadéquation. Il me permet également de devenir le porte-parole de citoyens désappointés par la politique locale en matière de culture, de propreté, d'emploi, de logement, d'éducation ou de mobilité. Depuis décembre dernier je suis devenue Députée Wallonne. Cette fonction m’offre un levier supplémentaire pour relayer et défendre les priorités que nous partageons. Maman de trois enfants, j'ai aussi choisi de m'investir au cdH parce que que mon parti a réellement mis le doigt sur le véritable enjeu de notre société : vous et moi, en tant qu'individus ! Le cdH est en avance sur son temps et a définitivement laissé derrière lui les vieux combats. Au cdH, chacun a sa place: une maman, un indépendant, un allocataire social, un PDG, un enseignant, un fonctionnaire, un immigré, un enfant,... Le projet de l'humanisme démocratique est généreux et responsable ! Ses deux piliers fondateurs sont mes valeurs: Solidarité et Responsabilité.
Cet article a été publié dans Députée. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s