Question d’actualité : : Le devenir des sommes investies dans « The Passenger » suite à sa destruction.

ARNE QUINZEBELGA IMAGE

 

Suite à ma question d’actualité à la Ministre de la Culture, Joëlle Milquet sur le devenir des sommes investies dans « The Passenger » suite à sa destruction, je réclame la transparence, d’établir les responsabilités et un dédommagement à la hauteur des investissements.

Objet : Le devenir des sommes investies dans « The Passenger » suite à sa destruction.

Depuis dimanche dernier, la structure « The Passenger » d’Arne QUINZE n’est plus.
Cette œuvre a coûté 400.000€ d’argent public, somme délivrée par la Fondation Mons 2015.

Ce matin, les médias relayaient le témoignage du commissaire de Mons 2015, Yves VASSEUR, selon qui les assurances ne seraient pas prévues dans ce cas de figure, mais juste pour couvrir des dégâts corporels ou matériels.

– Avez-vous eu un contact avec la fondation à ce sujet?

– S’il s’avère vrai que l’argent n’est pas récupérable via les assurances, quelles sont les pistes envisagées pour récupérer tout ou partie de cette somme? Et si l’on récupère une part des 400.000€ a-t-on réfléchi comment les réinvestir? Veut-on recourir au même artiste ou en faire profiter d’autres?

– Enfin, les Pouvoirs publics sont-il prêts à recourir à la justice ? Si non, comment établir les raisons et les responsabilités de cet échec.

Publicités

A propos Savine Moucheron

Fille et petite-fille de Montois, je suis ce qu'on appelle une « Montois cayaux ». Ma famille est investie de longue date dans le folklore montois et se transmet de génération en génération ce goût de la tradition. Il y a 12 ans, dans la continuité de mes engagements dans le monde associatif depuis toute petite, je me suis lancé un défi: la politique! Lors des élections de 2006, vous m’avez élue Conseillère Communale et je suis devenue chef de groupe du cdH montois. Bien que dans l’opposition, ce siège m'offre la possibilité d'intervenir concrètement en faveur de l'amélioration de la qualité de vie des Montois même si nous ne sommes pas toujours entendus ! Il me permet ainsi de jouer les garde-fous par rapport aux desseins d'une majorité dont nous avons souvent mis en avant la démesure et l'inadéquation. Il me permet également de devenir le porte-parole de citoyens désappointés par la politique locale en matière de culture, de propreté, d'emploi, de logement, d'éducation ou de mobilité. Depuis décembre dernier je suis devenue Députée Wallonne. Cette fonction m’offre un levier supplémentaire pour relayer et défendre les priorités que nous partageons. Maman de trois enfants, j'ai aussi choisi de m'investir au cdH parce que que mon parti a réellement mis le doigt sur le véritable enjeu de notre société : vous et moi, en tant qu'individus ! Le cdH est en avance sur son temps et a définitivement laissé derrière lui les vieux combats. Au cdH, chacun a sa place: une maman, un indépendant, un allocataire social, un PDG, un enseignant, un fonctionnaire, un immigré, un enfant,... Le projet de l'humanisme démocratique est généreux et responsable ! Ses deux piliers fondateurs sont mes valeurs: Solidarité et Responsabilité.
Cet article a été publié dans Actu, Députée. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s